lundi 13 octobre 2008

Politique de recrutement

Lorsque le club évolue dans les divisions inférieures (DH, CFA), l'AJ Auxerre s'appuye sur les entreprises auxerroises pour recruter des joueurs. Certaines sont dirigées par des membres de l’AJ Auxerre ce qui facilite les choses. Ainsi lorsque le RC Lens est confronté à des difficultés financières, l'AJA s'attache les services du hongrois Gerensceri Kalman en le faisant embaucher parallèlement chez M. Aubin un grossiste en électroménager. Jean-Claude Gagneux qui fait partie du staff travaille lui aussi chez Aubin. La Banque Populaire, le Crédit Agricole et le garage de Jean-Claude Hamel employent eux aussi des joueurs. Jacques Contant est ainsi directeur commercial du garage Hamel[98]. Lorsque André Fefeu est recruté par l'AJA il est employé dans la société de construction de pavillons d'Emile Martin, qui est l'un des dirigeants de l'AJA[99].

L'AJ Auxerre forme de nombreux joueurs dans le but de les revendre afin d'acheter d'autres joueurs mais également afin d'investir dans les infrastructures du club. Le centre de formation créé en 1982 a vu plusieurs membres des premières promotions vendus aux grands clubs français des années 1980-1990 : Jean-Marc Ferreri aux Girondins de Bordeaux, Eric Cantona, Basile Boli, William Prunier, Daniel Dutuel à l’Olympique de Marseille, Stéphane Mahé, Alain Goma au Paris Saint-Germain[100]. Cette politique existe toujours mais aujourd'hui l'AJA vend ses principaux joyaux aux clubs étrangers : Djibril Cissé à Liverpool FC, Abou Diaby et Bacary Sagna à Arsenal FC[101].

Gabriel Tamas, le défenseur roumain de l'AJA lors de la saison 2007-2008
Gabriel Tamas, le défenseur roumain de l'AJA lors de la saison 2007-2008

Ne disposant des moyens des grands clubs, l'AJA met en place dans les années 1980 la filière polonaise : les joueurs polonais sont à la fois talentueux et bon marché[102]. Les deux premiers Polonais de l'AJA sont Maryan Szeja qui évolue déjà dans le championnat de France et Sbigniew Szlykowicz en 1974. Par la suite, Auxerre recrute Jozef Klose, Andrzej Szarmach, Pawel Janas, Zbigniew Kaczmarek, Waldemar Matysik, Henryk Wieczorek et Andrej Zgutczynski. La filière polonaise continue dans les années 1990-2000 mais avec beaucoup moins de succès : Piotr Wlodarczyk, Marcin Kuzba, Kamil Oziemczuk. Pour la saison 2008-2009, l'AJA s'appuie sur Ireneusz Jelen (né à Plock, qui est jumelée avec Auxerre) et Dariusz Dudka. Cette filière de l'Est ne concerne pas exclusivement la Pologne. Des Hongrois (Gyõzõ Burcsa, Kalman Kovacs), des Roumains qui sont au nombre de trois lors de la saison 2007-2008 (Gabriel Tamas, Daniel Niculae, Vlad Munteanu)[103] et un Tchèque : René Bolf.

Auxerre mise également sur la relance des joueurs dont la carrière connaît des difficultés. Auxerre relance ainsi les carrières de Enzo Scifo qui est remplaçant à l'Inter Milan, Alain Roche (qui ne s'est pas imposé à l'OM) et Laurent Blanc par exemple[104]. Auteurs de belles prestations sous les couleurs auxerroises, ils sont par la suite recrutés de nouveau par des grands clubs (Scifo à Monaco, Roche au PSG, Blanc à Barcelone). L'AJA sert aussi de tremplin à des joueurs évoluant déjà en Division 1 comme par exemple Jean-Alain Boumsong et Benoît Cheyrou[104]. Le club icaunais recrute aussi des joueurs dans les divisions inférieures du championnat de France : Lilian Laslandes (Saint-Seurin D2), Sabri Lamouchi (Alès D2), Gérald Baticle (Amiens D3), Christophe Cocard (Evreux D3), Thomas Deniaud (Ancenis D3), Cyril Jeunechamp (Nîmes D3), Helder Esteves (Saint-Maur Lusitanos D4). Le dernier joueur issu de cette filière est Maurice-Junior Dalé recruté à Martigues (D3) en juin 2008[105].

En matière de recrutement l'AJA a une profonde aversion pour les Sud-Américains. Ceci s'explique par le fait que selon Guy Roux, il est impossible pour l'AJA de recruter les meilleurs Sud-Américains, mais aussi parce que lorsque ces joueurs rentrent au pays cela les fatiguent beaucoup plus que les joueurs étrangers résidant en Europe ou en Afrique. Ainsi en plus de cent ans seulement deux joueurs sud-américains ont évolué à Auxerre : le Chilien Pedro Reyes et le Brésilien Marcos António Elias Santos[106] dont les passages ne sont guère concluants. L'AJ Auxerre n'a à l'heure actuelle jamais eu de joueurs asiatiques dans ses rangs.


1 commentaire:

huangsh Amanda a dit…

J'aime maillot de foot AJ, conception simple combinaison bleu et blanc,très propre.
Où puis-je trouver? Pouvez-vous me dire?